Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 14:42

Des jeunes loups aux dents longues il y en a dans tous les domaines y compris dans celui de la réalisation artisanale de pipes. L'ambition, voire la prétention, de Chris Morgan (USA) en font un digne représentant de cette espèce qui est loin de s'éteindre. On le vit émerger de nulle part vers 2007-08 accompagné de son parrain qui était une étoile au firmament des vendeurs sur eBay : le célèbre Rob Cooper alias Coopersark proposait alors ses pipes aux enchères et très rapidement elles atteignaient des sommes à quatre chiffres. Inutile de dire que beaucoup haussèrent le sourcil.

Comment peut-il se faire qu'un artisan aussi inexpérimenté - il avait 22 ans à l'époque - puisse offrir des pipes à des prix tout juste atteints par des Bo Nordh ou des Sixten Ivarsson à la fin de leur préstigieuse carrière ? On a spéculé sur des surenchères bidon, des manœuvres peu orthodoxes dans le dos du site d'enchères en ligne. Quoiqu'il en soit il semble qu'on se trouve bel est bien face à une manipulation médiatique qui tend à fabriquer de toute pièce une star de la pipe.

Le gamin, en excellent communicant, s'est inscrit au forum dédié aux artisans de la pipe où il s'offre à la critique de ses pairs. Il y fait son buzz. Les Rad Davis, Brad Pohlmann, Todd Johnson ou autres Kurt Huhn lui font comprendre d'aller jouer encore un peu dans son atelier avant d'afficher des prix éhontés. Loin de se décourager, notre bonhomme est assez malin pour placer systématiquement la carte de l'humilité bien étudiée, de la modestie à tout va, du pauvre persécuté et s'avère être un champion du "bien propre sur lui".

Or quelle ne fut pas ma surprise récemment en tombant nez à nez avec la "Nugget" de Chris Morgan sur le site de son compère Coopersark


Cliquez pour agrandir

Il s'agit de la 28eme pipe réalisée en 2010 par notre jeune loup et elle est présentée par son mentor comme une "pièce unique" dotée d'une "forme fantastique" et ayant demandé un "travail énorme". Unique...? On oublie de préciser que la muse est nippone.

Cette architecture de pipe peu banale avait été relevée par votre serviteur en 2006 et avait fait l'objet d'un article qui ne cachait pas son admiration devant l'imagination de Yukio Okamura (Japon) auteur, sinon inventeur de la forme. Il se fait que l'article fait partie de ceux qui sont les plus consultés sur le site des "Pipes bizarres". On pouvait attribuer en partie ce succès au fait que la pipe japonaise était jusqu' ici la seule connue dans son genre. Mais la voila avec une petite sœur et l'occasion se présente enfin de comparer le travail et le sens des formes chez ces deux pipiers.


Cliquez pour agrandir

La "Nugget" américaine n'a pas volée son nom quand on pense à la transformation de ces charmants poulets en bouchées patatoïdes et pannées. Là où le pipier japonais nous propose une pipe qui fait un tout parfaitement intégré, l'américain expose un objet constitué de trois parties accolées : une pomme de terre, une bite et une poignée de porte.

Cet ensemble décousu (aucun des trois éléments ne dialogue avec les autres) contraste singulièrement avec la simplicité fluide de la pipe d'Okamura. A vouloir trop en faire on ajoute l'absurde à l'inutile. Pour preuve cette apothéose de la tige matérialisé par un bouchon acrylique et qui complique sans faire sens (un gland ?). Tout cela est à confronter impérativement avec la solution du pipier japonais qui donne à voir une continuité limpide.

Il n'est pas impossible que ce bouchon se soit imposé a posteriori au pipier américain pour lui permettre d'ajuster l'équilibre vertical de la pipe. Voilà comment on arrive en bricolant à palier aux insuffisances du design initial. Erreur de jeunesse ? Toujours à se précipiter dans l'action avant de réfléchir !

Un autre détail technique est tout à fait significatif. Le tuyau et la tige restent solidaires. Les as de la chenillette y verront un handicap notoire. La pipe d'Okamura quant à elle, est démontable entièrement, tuyau et tige compris, ce qui facilite d'autant le nettoyage.

En somme, ni l'exécution technique et encore moins le résultat esthétique de cette bouffarde n'arrivent à la cheville de la composition d'Yukio Okamura qui reste pour ce type de pipe et jusqu'à nouvel ordre, la référence incontournable.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents