Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2006 3 01 /03 /mars /2006 13:30
Précédent

Série : Les pipes de poche

  Index des sports

N'est-elle pas particulièrement laide ?

Il me semble que le dessein premier de l'artisan-piper était de faire allusion au rugby ou au football américain

Mais au final cela tient tout aussi bien de la navette que l'on trouvait sur les vieux métiers à tisser. A moins que cela ne soit une évocation d'une bombe du type de celles qui s'accrochaient sous les ailes de forteresse volantes de la second guerre mondiale ? Avez-vous noté la forme et l' encastrement du tuyau ? Cela ressemble assez à une poignée de porte.

L'heureux propriétaire de cette bête l'a mise une première fois aux enchères sur un site en ligne bien connu avec un prix de départ de 7 euros. "Pipe en forme de ballon de rugby" qu'il disait. Bigre ! Il n'a sûrement pas tâté du ballon ovale très souvent. On aurait du lui montrer celle-là. Au bout d'une semaine personne n'avait bougé et la pipe est sortie de la liste des objets en vente.

Notre homme ne perd pas confiance. Il remet la pipe aux enchères le lendemain sans baisser son prix. Suspens. J'étais rivé à mon écran, jour après jour pour suivre l'affaire. Au bout de la deuxième semaine toujours pas de candidats pour cet objet pourtant unique.

Jamais deux sans trois : sans perdre de temps, voila notre pipe-ballon-bombe en route pour une nouvelle et troisième semaine d'exposition à 7 euros. Et le miracle se produisit ... Une véritable flamme ! Arriva un premier amateur dont l'offre fut immédiatement supplantée par une second. Les deux entamèrent une bataille sanglante. Surenchère après surenchère l'heureux gagnant a acquis au bout du compte la pipe de ses rêves pour la somme de 35 euros (frais de port non compris).

J'en connais un qui doit être content.

Précédent

 

Voir aussi :
"Troisième mi-temps"
Partager cet article
Repost0
16 février 2006 4 16 /02 /février /2006 00:42
Précédent

Série : Les pipes de poche

Peu banal. Une pipe de poche qui est gainée de cuir.

Voilà qui correspond doublement aux thèmes développés dans ces articles.

J'en suis le détenteur depuis peu. Cela me permet donc de montrer facilement cette pipe sous tous ses angles.

La facture est classique.

La marque ROLEX poinçonnée dans le cuir, est bien à propos pour une pipe en forme de montre mais elle pose problème : Savinelli commercialise une gamme assez complète de pipes de poche dénommée quant à elle, ROLEY. Entre X et Y il n'y a qu'un petit ... trait, mais chromosomes mis à part, les deux nomenclatures existent bel et bien. Plus troublant encore, ma pipe est bien estampillée "ITALY".
Savinelli n'a pas poussé le bouchon jusqu'à créer deux sous-marques : ROLEY et ROLEX (comme Dupont et Dupond). Mais la confusion s'étend même sur les forums de fumeurs italiens. La vérité c'est que ROLEX est une marque anglaise produite par Brebbia en Italie. (1)

Le dessus laisse voir le bois de bruyère et mériterait un nettoyage plus approfondi que le simple frottement au chiffon mouillé à la salive.

Elle possède malheureusement de petites taches à l'avant que je n'arrive pas éliminer. Savons pour cuir, lait nettoyant n'y ont rien fait pour l'instant. Ne connaissant pas l'origine de ces imprégnations j'hésite à utiliser d'autres produits qui risqueraient d'attaquer la peau.

 

Nomenclature   Dimensions  
Valeur
       
 
ROLEX
Briar Italy
  6 cm pliée et 9,4 cm ouverte  
23 euros
(estate)

Précédent

 

(1) D'après "Cachimbos (Marcas, Fabricantes e Artesãos)" 
José Manuel Lopes (President of Pipe Club of Portugal) déjà cité ici

Toutes les pipes de poche

Partager cet article
Repost0
12 février 2006 7 12 /02 /février /2006 19:54
Précédent

Série : Les pipes de poche

La pipe de poche s'utilise dans des conditions "extrêmes" du point de vue du fumeur de pipe. Extérieurs venteux, activités sportives, sorties en boite, dans les tribunes du stade, aéroports etc ... (1). Celle-ci est tout à fait indiquée pour la femme ou l' homme d'action que vous êtes.

 

Le tuyau se replie pour masquer exactement l'ouverture du fourneau comme pour la Pocketfit décrite précédemment. De plus, et c'est son charme, une petite grille métallique empêche les cendres de tomber quand on est dans la position ouverte. En position fermé, grille et tuyau conjuguent leur rôle pour éliminer définitivement toute possibilité d'accident.

 

Cela est sans doute très pratique quand il faut la ranger subrepticement et encore allumée dans la poche.

 

Dans la situation actuelle de guerre contre les fumeurs de tout poil cette pipe est idéale pour combattre au front (en situation extrême, encore...). Tel énergumène zélé vous rabroue en vous indiquant le panneau d'interdiction d'un doigt menaçant ? Qu'a cela ne tienne : On plie tout, et hop, on escamote l'objet du délit dans la poche pour, après quelques pas, retrouver les douces volutes de tabac.

 

On aura remarqué que le bois de bruyère est rustiqué, ce qui n'est pas de bon augure en général. Cette pratique est souvent réservée aux bois de troisième qualité pour cacher les imperfections. De toute manière les pipes de poche ne sont pas des pipes de haute qualité, même si Dunhill en fabrique une. Je vous la montre ici.

 

Les gros plans sur la lentille du tuyau montrent une pipe qui, bien que deja fumée, est en bon état de conservation.

Nomenclature   Dimensions  
Valeur
       
 
THE POCKET
PREMIER (dans un losange)
  6.3 cm pliée et 12.5 cm ouverte  
17 euros
(estate)

Précédent

 

(1) malgré mon ton quelque peu détaché, ne me prenez jamais trop au sérieux.

Partager cet article
Repost0
7 février 2006 2 07 /02 /février /2006 23:12
Précédent

Série : Les pipes de poche

  Index des sports

Voila de quoi réjouir l'amateur du ballon ovale. Avec cette pipe de poche dans son veston, il est armé pour affronter les réjouissances - combien importantes - de la troisième  mi-temps. On s'en bourre une p'tite ?

 

Egalement facile à emporter dans les tribunes du stade.

Il est étonnant de constater que les ballons ronds ou ovales ainsi que les balles en général ont inspiré l'artisan-pipier bien plus qu'on ne le pense. j'aurai l'occasion de le montrer ici. Mais je profite de celle-là pour inaugurer une telle série. Elle m'interesse à double titre : puisqu'elle en est à la fois une digne représentante des pipes-ballons et elle peut aussi occuper une place de choix dans notre catégorie pipe de poches. On notera que la forme du ballon de rugby est judicieusement mise à profit pour arriver à un encombrement minimal, ce qui est vraiment l'objectif de cette famille de bouffardes. (voir aussi celle-là)

Nomenclature : THE PIGSKIN , Made in France, Modèle déposé

La marque du fabricant n'est pas connue. Pigskin (peau de porc) est le nom familier donné au ballon en anglais. Non pas parce qu'il était fait de cuir de cochon mais parce que la partie intérieure et gonflable provenait de l'estomac de porc.

 

Précédent
Partager cet article
Repost0
6 février 2006 1 06 /02 /février /2006 21:29
Précédent

Série : Les pipes de poche

Les pipes de poche aussi appelées "pocket" se distinguent par la possibilité de réduire leur encombrement en tournant le tuyau pour que celui-ci se place au dessus du foyer. Ce mouvement soumet tuyau et bois à des contraintes fortes et répétées. Pour procéder à l'opération on tient d'habitude fermement le fourneau et on agit sur le tuyau comme un levier pour procéder à la rotation. La force même minime qui est alors appliquée au tuyau se démultiplie à l'endroit où les deux pièces viennent s'emboiter (le floc ou tenon). Il y a donc des risques de casse non négligeables.

Lorsque cela se passe mal, c'est le tuyau qui craque en laissant derrière lui le tenon coincé dans la tige de la pipe. La photo ci-contre illustre le cas contraire : c'est le bois de la pipe qui s'est fendu. La fissure n'est que superficielle mais bien réelle. Cela n'était évidemment pas visible sur les photos que le vendeur exposait sur un site en ligne ...

 

Pour prévenir ces catastrophes il est conseillé de prendre certaines mesures :

1/   S'assurer de la bonne jonction entre les parties mobiles. Le travail de l'artisan ou de l'ouvrier est décisif sur ce point. Malheureusement les pipes de poche, généralement peu coûteuses, sont produites à la machine. L'ajustement de la tige et du tenon n'est pas toujours ce qu'il devrait être. Il y a toujours moyen de remédier à une jonction un peu trop serrée par application de graphite. Il y a aussi des solutions pour un ajustement trop lâche. Mais ce sera pour une autre fois.

2/   Ne jamais procéder à la rotation quand la pipe est encore chaude. Cette règle s'applique d'ailleurs à toutes les pipes : il faut laisser refroidir avant toute manipulation d u tuyau, en particulier un démontage. Lorsque l'ensemble est chaud et que bois et ébonite (ou acrylique) se sont dilatés chacun à leur manière, des tensions existent. Il faut donc attendre, ce qui peut s'avérer embarrassant alors que la pocket s'utilise justement dans un contexte de déplacement, de voyage, de personne pressée. Il y a là, à l'évidence, un hiatus.

3/   Veiller à ce que la pression de la main se produise selon un angle qui ne contrarie pas l'axe de rotation. Si c'est possible, il vaut mieux tenir le tuyau le plus près possible de la jonction. Cela est particulièrement délicat pour la pipe de poche que je décris ici quand on désire la démonter. Elle offre peu de prise à la jonction.

C'est tout pour aujourdhui

Précédent
Partager cet article
Repost0
4 février 2006 6 04 /02 /février /2006 15:42
 

Série : Les pipes de poche

Enfin ! Je l'attendais depuis deux semaines et ce matin, dans la boite aux lettres, le paquet en direct des Etats Unis.

Première surprise : sa taille. Le vendeur avait prudemment replié le tuyau au dessus du fourneau et cela donne encore davantage l'impression de compacité.

Deuxième surprise : c'est une pipe vernissée et ce n'est pas ma tasse de thé. L'application d'un vernis sur le bois permet souvent de dissimuler quelques imperfections, mais cela donne une impression de brillant "m'as tu vu" que je n'apprécie pas vraiment. De plus le vernis empêche le bois de respirer. Mais un peu d'acétone en viendra à bout facilement.

Troisième surprise : J'essaye de tourner le tuyau pour passer de la position "je te range" à "je te fume". Dur dur. La rotation n'est pas aisée, il faut y aller plus que franchement. Ce genre d'exercice est toujours risqué parce qu'on arrive très vite à la situation d'avoir un morceau dans chaque main. Pour remédier à cet inconvénient, rien de plus facile : une mine de plomb (ou la mine d'un crayon HB ou mieux 4B) que l'on frotte sur le floc en ébonite. Le graphite est un excellent lubrifiant. Aussitôt dit aussitôt fait. Mon tuyau tourne très confortablement maintenant.

Je ne l'ai pas encore fumée. Une inspection plus précise de la propreté s'impose toujours quand on reçoit une pipe d'occasion. Celle-là semble très peu fumée si j'en crois l'état intérieur du fourneau. Le dépôt est insignifiant et la partie du tuyau qui se met en bouche (la lentille) est comme neuve.

Bonne affaire : sympa et pas cher.

Dimensions hors tout (repliée) : L=6cm  l=2,2cm H=4,5cm

 

 

Voir aussi : "Sorties en boîte"

Toutes les pipes de poche

Partager cet article
Repost0

Articles Récents