Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 14:29

Il était un temps où les entreprises faisaient faire des pipes à leur nom pour les offrir à leurs clients. On devine facilement l'image désastreuse que produirait un tel geste aujourd'hui.

Mais cette pratique vouée aux gémonies n'empêche pas ces pipes mystérieuses de resurgir maintenant sur le marché de l'occasion. Leur valeur marchande est généralement dérisoire, leur qualité souvent discutable mais leur intérêt est tout ailleurs. Elles nous permettent d'entrer dans un nouveau monde pour découvrir des lieux ou des hommes inattendus.

Il suffit de remonter la piste en partant de ces minuscules inscriptions dont les pipes sont généralement estampillées.

Schiffsmakler Jürgensen
Flensburg

Cette estampille est pour le moins surprenante pour une pipe vendue au fin fond de l'Ohio (USA). Inutile d'ouvrir un atlas pour comprendre que Flensburg est un port allemand sur la mer Baltique.

Le lecteur aura bien compris aussi que "Jürgensen" est un nom de famille. Mais "Schiffsmakler" ? Même si vos années d'Allemand au Lycée sont un peu éloignées, un bon dictionnaire vous donnera la solution : Courtier maritime.

Vous avez maintenant deux directions pour continuer votre recherche. Soit vous tentez d'en savoir plus sur ce métier dont vous ignorez tout, soit vous essayez de retrouver mention d'un courtier au nom de Jürgensen dans la région de Flensburg.

Armé de votre moteur de recherche la seconde voie vous propose assez rapidement- surprise - un peintre.

Détail du tableau "Beim Schiffsmakler"
("Chez le courtier maritime").
Otto Heinrich Engel (1866 - 1949)
Cliquer sur l'image pour voir l'intégralité de l'œuvre

Le courtier Jürgensen était au début du XXème siècle un mécène très impliqué dans la "Künstlerkolonie" d'Ekensund (île dans le fjord de Flensburg), une communauté d'artistes dont Otto Heinrich Engel faisait partie. Les deux hommes étaient liés d'amitié. Ces regroupements d'artistes étaient assez répandus en Europe à la fin du XIXème et, en France, celui de Barbizon reste dans la mémoire de chacun.

Les peintres de la communauté d'artistes d'Ekensund.
Beaucoup de chapeaux et pas de pipes

Le dernier mot de cette incursion d'un siècle en arrière revient à la pipe elle-même. Il s'agit d'une facture à façon pour le courtier puisque les vagues qui décorent sa tête ont été ajoutées pour marquer indubitablement une référence à la mer.

Et vous vous posez sans doute la question de l'origine de cette pipe. La réponse se trouve sur son tuyau d'origine.

France

Un joli périple sur près d'un siècle : St Claude (France)- Flensburg (Allemagne) - Columbus, Ohio (USA)

Mais pour nous le voyage fut tout autre.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents