Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2006 1 22 /05 /mai /2006 11:02
  Index "Cavalier"

Il y a des pipes qui ne payent pas de mine et qui ont un intérêt quasi historique. La marque américaine L&H Stern a arreté toute production à la fin des années 50 après avoir servi le fumeur nord-américain durant un demi siecle.

Mais surtout, elle était le fournisseur attitré des troupes US durant toute la seconde guerre mondiale. Il n'est peut être pas impossible de trouver celle-ci, enfouie quelque part en sol Normand, à coté d'un soldat du général Patton qui aurait ... cassé sa pipe. Une pipe Cavalier dans un régiment de cavalerie (les chars...), cela semble logique.

L'adresse de la maison était : 60 Pearl Street , Brooklyn 1, NY (1)

la marque tenait huit grades de pipes répartis en deux catégories (les prix indiqués sont ceux de 1944)

Genuine Imported Briar   Sterncrest Ultrafine  
$10.00
    Sterncrest 14K  
$7.50
    Sterncrest Sterling  
$5.00
    Certified Purex  
$3.50
       
 
Choice American Briar   Select Grain  
$2.50
    .Silvercrest  
$2.00
    Superfine Purex  
$1.50
    Sculpted Purex  
$1.50

Pour avoir un ordre de grandeur des valeurs aujourd'hui on peut multiplier les montants par 15 environ.

Les deux pipes "Cavalier" qui figurent dans cet article ne se situaient pas dans le bas de gamme de la marque, malgré un rustiquage qui laisse croire à une pipe "cheap". Ce dernier terme est celui-là même qu'utilise (page 226) Jose Manuel Lopes (2) dans son excellent ouvrage sur les marques de pipes. L&H Stern ne serait-il pas un peu sous-évalué par cet auteur ?

Une seconde pièce, sans teinture et un rustiquage un peu différent :

Nomenclature   Dimensions  
Valeur
       
 
LHS Certified Purex
Imported Briar -34-
  Long : 14,9 cm
Ø int. foyer : 1,9 cm
 
12 €
(Estate)

(1) Les informations concernant L&H Stern et ses pipes dans ce billet sont recueillies, recoupées et résumées a partir de données parues dans différents forum américains

(2)Pipes, Artisans and Trademarks, José Manuel Lopes, 2005, Quimera Editores, Lda (en anglais)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents