Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 22:53
Précédent
Index
Suivant

Série : Les pipes de poche

Dans la sempiternelle succession d'annonces des ventes en ligne, un titre dans la rubrique Etats-Unis a immédiatement retenu mon attention : "Vintage smoked cuban pipe" (Pipe cubaine ancienne et fumée). Une pipe au royaume du cigare ? Y aurait-il au pays de Fidel quelqu' égaré ou provocateur assez fou pour se promener une bouffarde à la bouche ? Un artisan "déviant" qui aurait eu le courage de réaliser des pipes là où le Havane règne sans partage ?

En ouvrant l'annonce dans son intégralité, j'allais, sans le savoir, ouvrir une porte vers des horizons bien moins tropicaux mais tout aussi riches. La forme générale de la pipe témoigne à l'évidence d'une facture très occidentale qui la range sans ambiguïté dans nos pipes de poche.

En regardant de plus près le marquage mon étonnement ne fait que redoubler : T-E-U-F deux fois donne bien "Teuf-teuf" qui n'est à priori pas une onomatopée hispanique.

...

L'autre face de la pipe ne laisse plus de doute à un lecteur francophone sur l'origine de l'instrument et nous fait comprendre immédiatement la confusion dramatique du vendeur étasunien.

Après un premier sourire amusé, le lecteur francophone comprend aisément que cette pipe était vendue par une civette parisienne qui a eu l'heureuse idée de faire graver son adresse dans les flancs de ses pipes. Piqué au vif, l'envie m'a pris d'en savoir plus sur cette boutique.

Votre serviteur n'est qu'un pauvre provincial. Il ne connait de sa capitale que les recoins fréquentés à titre professionnel, quant au Boulevard des Capucines, il ne lui évoque que le jeu de Monopoly ou l'Olympia. Il va donc falloir appeler à la rescousse moteur de recherche, cartes de Paris en ligne et autres annuaires électroniques.

Google d'abord et première requête : ["A la Havane" Tabac]. Déception. Des civettes à ce nom à Calais, Chalon-sur-Saône, Versailles... mais rien à Paris.

Seconde requête : [35 bd capucines]. Surprise ! Le premier site proposé par le moteur de recherche me montre un immeuble superbe et un peu plus loin, Wikipedia m'explique que l'endroit abritait l'atelier de Nadar, le fameux photographe. Mais ce n'est pas tout : des gens aussi prestigieux que Renoir, Manet, Pissarro ou Monet y ont exposé leurs premières toiles. Ce lieu était assurément une pépinière d'artistes.

La photo du 35 Bd des Capucines date des années 1860, ce qui est peut être un peu trop ancien pour y trouver notre civette, la pipe étant du XXième siècle. Mais quel plaisir de découvrir les proportions élégantes d'un immeuble qui, par ses verrières, devait être, à l'époque, à l'avant garde architecturale. Une rue sans automobiles, bien sûr, mais des calèches en nombre. Ca sent le crottin rien qu'à contempler cette carte postale.

Si notre civette existait encore aujourd'hui elle devrait pouvoir être repérée dans des photographies plus récentes : En route, donc, pour une promenade virtuelle sur le boulevard des Capucines avec Google Map d'abord et les pages jaunes ensuite. Le premier fournit des images estivales avec des arbres pleins de feuilles qui cachent passablement l'immeuble, mais pas assez pour constater qu'il n'y a plus de civette au rez de chaussée.

Mais pourquoi ont-ils déplacé la colonne Morris à la place du banc ?

La photo des pages jaunes est moins précise mais les arbres dénudés permettent de découvrir la nouvelle verrière qui écrase l'ancienne. Du coup, l'immeuble n'a plus l'air de grand chose. Un rapide coup d'oeil sur la chaussée vous remet les pendules à l'heure. On est loin des effluves animales, des martèlements de sabots sur le pavé et autres cochers qui vous hèlent.

Il faut se rendre à l"évidence : je reviens bredouille de ma recherche. Pas de trace de "A la havane". En revanche, la prochaine fois que je passerai dans le 2ieme arrondissement, je ferai sûrement un petit détour du coté du Boulevard des Capucines pour rêver un peu devant le 35 de la belle époque des impressionnistes.

Nomenclature   Dimensions   Valeur
         
Teuf-Teuf, Déposé
A la Havane, 35 Bd des Capucines
  non connues
  10,00 €
12.50 US$
(Estate)

Précédent
Index
Suivant
Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Bonsoir, bravo pour ce blog! Je vous convie à vous procurer l'un de mes derniers exemplaires d'un ouvrage rare et censuré, "L'hystérie antitabac en France" sur mon blog. Merci d'avance, Pascal Djemaa, journaliste.
Répondre
P
Bonjour. Je vais passer par là et te faire une photo. Bien à toi.
Répondre
P
<br /> Très gentil de ta part, merci. Mais si les arbres sont des platanes, il faudrait attendre encore un peu pour qu'ils aient perdu leurs feuilles.<br /> <br /> <br />

Articles Récents