Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 17:47
Précédent
Index
Suivant

Série : Les pipes de poche

Les fumeurs de pipe bien pensant estiment qu'un pipier digne de ce non ne devrait pas verser dans le miniaturisme des brûle gueules et autre pipes de poche. Ces pipes ne pourraient pas procurer le plaisir d'une fumée fraîche et sèche. Ce n'est pas entièrement faux.

Mais on pourrait argumenter par ailleurs qu'un artisan achevé devrait s'essayer parfois, à relever des défis, ne serait ce que par curiosité et à titre exceptionnel. Peter Brakner (Danemark) était à l'évidence un de ces gars qui n'avait peur de rien. Un peu fou, un peu atypique, un peu marginal. Cela ne l'a pas empêché de se tailler de son vivant une excellente réputation fondée sur la qualité de ses réalisations et en particulier son fameux guillochage aussi fin que des cheveux. Ses pipes sont reconnaissables entre mille grâce à cette finition dont il est l'inventeur et que d'autres, et non des moindre, ont essayé d'imiter.

Toujours est-il que notre danois n'a pas reculé là où d'autres n'auraient eu que mépris ou haussement d'épaules. Sa pipe de poche, destinée au marché américain et qu'il est possible de dater du début des années 70, est pour le moins surprenante.

 
   

La simplicité du foyer contraste avec le baroque du tuyau qui n'est pas sans rappeler les pièces de jeu d'échecs en vigueur avant le standard Staunton. Les artisans s'en donnaient à coeur joie en multipliant les rondelles et c'est un peu l'impression qui reste en contemplant le tuyau entièrement tourné de la main de Brakner.

Bien que cela ne paraisse pas ici, il partageait avec Tom Spanu l'habitude d'une marque distinctive originale sur ses tuyaux : le point vert (1). Avant eux, les pipes Canadiennes Blatter avaient inauguré subrepticement ce club très fermé.

Les clichés de cette pipe ont du mal à traduire la "micro-rustication" (2) dont il a jalousement gardé le secret jusque dans sa tombe.

Mais ces deux gros plans pris sur d'autres pipes permettront au lecteur de se faire une assez bonne idée de cette finition caractéristique baptisée "Antique" par le maître danois.

Les pipes de poche signées Brakner ne sont pas légion. Il les a néanmoins produites sur une durée relativement longue puisqu'on en trouve déjà un modèle dans le catalogue de son revendeur favori, W. O. Larsen, début des années 60. Le tuyau de celle-ci me semble d'avantage adapté à la forme de la pipe et d'une ergonomie plus sure eu égard à sa portabilité.

Cette image est recomposée à partir d'éléments du catalogue

Sans doute faut-il les considérer comme le résultat d'une expérimentation, d'un petit plaisir qu'il se faisait de temps en temps, ce qui leur confère le droit de paraître dans ces colonnes dédiées à l'exceptionnel autant qu'à l'étrange.

Nomenclature   Dimensions  
Valeur
       
 
Brakner Antique
Hand-Cut Denmark
  Long : 8,9 cm
Haut : 10,7 cm
 
21,50 €
31.00 US$
(Estate)

Précédent
Index
Suivant

 

(1)
Point vert et estampillage des pipes de Peter Brakner
Point vert et estampillage des pipes de Tom Spanu
Point vert et estampillage des pipes Blatter

(2)"Rustication" est la traduction de guillochage en anglais

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Bonjour, je vous invite à venir découvrir mon blog consacré aussi aux fumeurs. Merci, Pascal.
Répondre

Articles Récents