Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2006 6 04 /02 /février /2006 15:42
 

Série : Les pipes de poche

Enfin ! Je l'attendais depuis deux semaines et ce matin, dans la boite aux lettres, le paquet en direct des Etats Unis.

Première surprise : sa taille. Le vendeur avait prudemment replié le tuyau au dessus du fourneau et cela donne encore davantage l'impression de compacité.

Deuxième surprise : c'est une pipe vernissée et ce n'est pas ma tasse de thé. L'application d'un vernis sur le bois permet souvent de dissimuler quelques imperfections, mais cela donne une impression de brillant "m'as tu vu" que je n'apprécie pas vraiment. De plus le vernis empêche le bois de respirer. Mais un peu d'acétone en viendra à bout facilement.

Troisième surprise : J'essaye de tourner le tuyau pour passer de la position "je te range" à "je te fume". Dur dur. La rotation n'est pas aisée, il faut y aller plus que franchement. Ce genre d'exercice est toujours risqué parce qu'on arrive très vite à la situation d'avoir un morceau dans chaque main. Pour remédier à cet inconvénient, rien de plus facile : une mine de plomb (ou la mine d'un crayon HB ou mieux 4B) que l'on frotte sur le floc en ébonite. Le graphite est un excellent lubrifiant. Aussitôt dit aussitôt fait. Mon tuyau tourne très confortablement maintenant.

Je ne l'ai pas encore fumée. Une inspection plus précise de la propreté s'impose toujours quand on reçoit une pipe d'occasion. Celle-là semble très peu fumée si j'en crois l'état intérieur du fourneau. Le dépôt est insignifiant et la partie du tuyau qui se met en bouche (la lentille) est comme neuve.

Bonne affaire : sympa et pas cher.

Dimensions hors tout (repliée) : L=6cm  l=2,2cm H=4,5cm

 

 

Voir aussi : "Sorties en boîte"

Toutes les pipes de poche

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents